7 astuces naturelles pour détendre un muscle contracté.

Vous cherchez à détendre un muscle contracté suite à une spasme, une crampe ou un effort physique intense ? Serré ou étiré, votre tissu musculaire s’enflamme et produit une douleur aiguë ou constante. Voyons ensemble sept astuces naturelles pour relâcher la pression et détendre un muscle contracté.

comment détendre un muscle contracté

Comment détendre un muscle contracté ? 7 astuces naturelles

1. Calmer par des étirements doux

Un effort physique s'accompagne toujours d’étirements musculaires. En effet, étirer les muscles sollicités est la meilleure solution pour éviter la contracture musculaire. Muscle fléchisseur ou extenseur, releveur ou abaisseur, abducteur ou adducteur, le principe de l’étirement reste le même. Allongez progressivement le muscle jusqu’à sa complète élongation. Maintenez la position quelques secondes avant de relâcher en douceur.

2. Détendre un muscle endolori par la chaleur

Remède apaisant et relaxant, la chaleur élève la température du corps et dilate les vaisseaux sanguins. Ainsi, les muscles endoloris reçoivent une meilleure oxygénation et un apport nutritionnel optimal pendant la période de récupération.

Adepte du bain chaud au sel d’Epsom (magnésium activateur de sérotonine), du sauna (chaleur sèche) ou du hammam (chaleur humide), profitez de ce cocon enveloppant pour étirer doucement vos muscles. Attention : pour rester dynamique, ne vous éternisez pas plus de 10 à 15 minutes au risque de devenir complètement léthargique. Pensez également à la couverture chauffante ou au gel chaud/froid.

3. Méditer pour (ré)apprendre à respirer

Bien respirer devient rare, surtout pendant une douleur musculaire. Au lieu de vous focaliser sur la douleur, ce qui va l’amplifier, méditez afin de replacer la contracture dans le tout qu’est votre organisme. Sur le long terme, la méditation apaise le stress et l’anxiété, diminuant votre nervosité et donc le risque de contracture musculaire.

Dans le calme d’une pièce sombre, juste avant de vous coucher, assis ou allongé, portez votre attention sur votre respiration, sur votre diaphragme et sur votre abdomen. Inspirez profondément par le nez et expirez longuement par la bouche trois fois, avant de reprendre votre rythme naturel. Videz votre esprit de toute pensée. Visualisez le muscle contracté éliminer sa tension négative et se remplir d’énergie positive. Le sommeil vous gagne… bonne nuit !

4. Se relaxer par le yoga pour maintenir la souplesse musculaire et articulaire

Un muscle contracté trahit un manque de souplesse, physique ou psychique. Anti-stress, cette pratique sportive douce soulage notamment les tensions musculaires situées dans les épaules, le cou et la tête.

Le matin au lever ou en soirée au calme, prenez dix minutes pour enchaîner quelques postures simples : salutation au soleil, montagne, chaise, cigogne, chien tête en bas, etc.

5. Essayer l'acupuncture ou l'acupression

Thérapie ancestrale en Chine et en Inde, l’acupuncture consiste à positionner de fines aiguilles sur différents nœuds énergétiques du corps afin de calmer ou dynamiser un organe. Indolore, l’acupuncture soulage la douleur, la tension musculaire, l’inflammation et le stress. N’hésitez pas à demander des recommandations autour de vous afin de choisir un acupuncteur certifié.

Quant à l’acupression, ou “digitopuncture”, cette thérapie manuelle repose sur les mêmes principes fondamentaux que l’acupuncture : les 5 éléments (bois, feu, terre, métal et eau), les méridiens, le Yin et le Yang et les points d’acupression. Elle est idéale en cas de douleur musculaire dorsale, de contracture après l’effort physique et de manque de souplesse.

ostéopathie

6. Boire de l’eau et du thé vert

Composé à 60 % d’eau, notre organisme nécessite un apport hydrique conséquent pour maintenir ses performances, drainer les toxines et régénérer les cellules vieillissantes. En quoi l’eau évite-t-elle les douleurs musculaires ? Correctement hydratées et baignant dans une lymphe propre, vos cellules constituent des fibres musculaires dépourvues de toute friction et donc, de toute inflammation.

La Science le dit : l’exercice produit des radicaux libres, ennemis de notre jeunesse et de notre souplesse*. Or, boire du thé vert augmente la dose de polyphénols dans le sang (la part antioxydante du thé vert), ce qui protège des dommages causés par les radicaux libres. En théorie, cela s’accompagne d’une meilleure récupération et de meilleures performances sportives. À tester...

7. L’ostéopathie au secours de votre musculature

Une manipulation musculo-squelettique de l'appareil locomoteur, effectuée par un ostéopathe compétent, soulage les blocages par pression, torsion ou élongation manuelle. Souvent, la douleur signale une faiblesse bien plus profonde. Le thérapeute vous aide à comprendre les signaux envoyés par votre corps. Bonne nouvelle : il est très simple de trouver un ostéopathe près de chez vous. Renseignez-vous, votre mutuelle prend peut-être en charge votre séance d’ostéopathie.

ostéopathie


Laissez un commentaire

x
x