SOIGNER SON E-RÉPUTATION

Les médecins comptent parmi les professionnels qui font le plus les frais des avis négatifs et des notes attribuées par les internautes sur les sites de notation et les plateformes de discussion. La e-réputation des professionnels de la santé se porte clairement mal et peut avoir un impact fort sur des carrières entières, au point d’alerter le Conseil National de l’Ordre des Médecins qui recommande aux professionnels du milieu médical de prendre des mesures pour maîtriser leur réputation en ligne, et d’agir promptement en cas d’avis négatifs sur la toile. Voici l’essentiel sur la situation délicate à laquelle sont confrontés les médecins.

E-réputation des professionnelles de santé en danger

Les recommandations dont jouissent les professionnels de santé ont toujours participé à bâtir leur carrière, bien avant le développement d’Internet et des réseaux sociaux. Aujourd’hui, les plateformes d’avis se sont substituées au bouche-à-oreille, avec un impact infiniment plus important en raison de la taille de l’audience.

Pourtant, si pour des secteurs comme le commerce en ligne, les avis des consommateurs sont reconnus pour leur grande importance au regard de l’internaute, la question est encore plus pertinente quand il s’agit de santé : la moindre critique ou le plus petit avis négatif en ligne peut amener les internautes à douter de la compétence du praticien, même quand l’on sait que les avis négatifs sont en majorité relatifs à des points difficilement appréciables par l’internaute (ou peu pertinents) comme la compétence du médecin, ou son savoir-être.


 

Dans la pratique, les patients font très souvent preuve de mauvaise foi et mettent en ligne des avis négatifs sans réel fondement. Les répertoires en ligne comme les Pages Jaunes ou encore les fiches Google My Business des professionnels de santé sont bien souvent truffés d’avis et de commentaires peu faux qui impactent directement la taille de la patientèle, mais qu’il est difficile de supprimer.

Il faut savoir que de nombreuses agences web spécialisées conseillent aujourd’hui aux professionnels de la santé d’opter pour une suppression pure et simple de leur fiche Google My Business et Pages Jaunes, les bénéfices relatifs à ces interfaces virtuelles étant bien inférieurs aux retombées négatives des faux avis.

Quelles mesures mettre en œuvre en guise de prévention

L’impact potentiel des avis négatifs sur les plateformes de discussion ou sur les réseaux sociaux oblige les médecins à surveiller leur réputation en ligne, et à faire des audits réguliers sur les moteurs de recherche et sur les réseaux sociaux. Un large choix d’outils dédiés permet de réaliser une veille constante afin de réagir promptement, de répondre aux commentaires, et de participer activement à sécuriser et à renforcer sa renommée sur la toile.

L’expertise d’une agence spécialisée en e-réputation

La création d’une identité numérique forte est par ailleurs indispensable pour faire reculer les mauvais résultats dans les moteurs de recherche comme Google, et pour minimiser l’impact des mauvais avis et des remontées négatives pour les médecins. Même dans le cas d’une réputation déjà salie, il faut rappeler qu’Internet est également régi par des lois claires, et les sites ont l’obligation, sous certaines conditions, de supprimer les avis ou informations négatives fausses qui nuisent à la réputation d’un particulier ou d’un professionnel.

De nombreuses techniques SEO ou de déréférencement peuvent aider les médecins qui en ont besoin à nettoyer leur réputation en ligne, et à mettre en place des mesures préventives sur la durée.

Les enjeux sont importants, et il est pour cela recommandé à de nombreux professionnels, et notamment aux médecins, de confier les questions relatives à leur réputation en ligne à une agence web spécialisée et expérimentée.

Plus d’information sur la e reputation santé


Laissez un commentaire

x
x